Déprescription des antipsychotiques dans la maladie d'Alzheimer, l'étude DART-AD, Ballard, Lancet 2009

Publications scientifiques intéressantes en gériatrie et psychogériatrie

Le présent écrit est une traduction des résumés de :

Ballard C, Hanney ML, Theodoulou M, Douglas S, McShane R, Kossakowski K, Gill R, Juszczak E, Yu LM, Jacoby R, DART-AD investigators. The dementia antipsychotic withdrawal trial (DART-AD): long-term follow-up of a randomised placebo-controlled trial. Lancet Neurol. 2009 Feb;8(2):151-7. doi: 10.1016/S1474-4422(08)70295-3. Epub 2009 Jan 8. PMID: 19138567

Contexte : Les données d'essais contrôlés par placebo d'une durée de 12 semaines ont suscité des inquiétudes croissantes concernant l'augmentation de la mortalité chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer (MA) auxquels sont prescris des antipsychotiques ; cependant, il n'y a pas de données de mortalité provenant d'essais contrôlés par placebo à long terme. Notre objectif était d'évaluer si la poursuite du traitement par antipsychotiques chez les personnes atteintes de MA est associée à un risque accru de mortalité.

Méthodes : Entre octobre 2001 et décembre 2004, les patients atteints de MA qui résidaient dans des établissements de soins au Royaume-Uni ont été inscrits à un essai d'arrêt de traitement parallèle, randomisé, contrôlé par placebo, en deux groupes. Les participants ont été assignés au hasard pour poursuivre leur traitement antipsychotique (thioridazine, chlorpromazine, halopéridol, trifluopérazine ou rispéridone) pendant 12 mois ou pour passer leur médicament à un placebo oral. Le critère de jugement principal était la mortalité à 12 mois. Une évaluation téléphonique de suivi supplémentaire a été effectuée pour déterminer si chaque participant était encore en vie 24 mois après l'inscription du dernier participant (fourchette de 24 à 54 mois). Les causes de décès ont été obtenues à partir des certificats de décès. L'analyse était en intention de traiter (ITT) et en intention de traiter modifiée (mITT). Cet essai est enregistré auprès du registre Cochrane des essais contrôlés / registre national de recherche, numéro ISRCTN33368770.

Résultats : 165 patients ont été randomisés (83 pour poursuivre le traitement antipsychotique et 82 pour le placebo), dont 128 (78%) ont commencé le traitement (64 ont poursuivi leur traitement et 64 ont reçu un placebo). Il y a eu une diminution de la survie chez les patients qui ont continué à recevoir des antipsychotiques par rapport à ceux qui ont reçu le placebo. La probabilité cumulée de survie au cours des 12 mois était de 70% (IC 95% 58-80%) dans le groupe de traitement continu contre 77% (64-85%) dans le groupe placebo pour la population mITT. Les estimations de Kaplan-Meier de la mortalité pour toute la période d'étude ont montré un risque significativement accru de mortalité pour les patients qui ont été alloués pour continuer le traitement antipsychotique par rapport à ceux alloués au placebo (mITT log rank p = 0,03; ITT p = 0,02). Le rapport de risque pour le groupe mITT était de 0,58 (IC à 95% 0,35 à 0,95) et de 0,58 (0,36 à 0,92) pour la population ITT. Les différences les plus prononcées entre les groupes pendant les périodes de suivi de plus de 12 mois étaient évidentes à des moments précis (survie à 24 mois 46% vs 71%; survie à 36 mois 30% vs 59%).

Interprétation : Il existe un risque accru de mortalité à long terme chez les patients atteints de MA auxquels on prescrit un médicament antipsychotique ; ces résultats soulignent en outre la nécessité de rechercher des alternatives moins nocives pour le traitement à long terme des symptômes neuropsychiatriques chez ces patients.

Financement : UK Alzheimer's Research Trust.

  • da Silva EM, Braga RCOP, Avelino-Silva TJ, Gil Junior LA. Antipsychotics in Alzheimer's disease: A critical analysis. Dement Neuropsychol. 2011 Jan-Mar;5(1):38-43. doi: 10.1590/S1980-57642011DN05010007. PMID: 29213718 PMCID: 5619137
  • Yeh TC, Tzeng NS, Li JC, Huang YC, Hsieh HT, Chu CS, Liang CS. Mortality Risk of Atypical Antipsychotics for Behavioral and Psychological Symptoms of Dementia: A Meta-Analysis, Meta-Regression, and Trial Sequential Analysis of Randomized Controlled Trials. J Clin Psychopharmacol. 2019 Sep/Oct;39(5):472-478. doi: 10.1097/JCP.0000000000001083. PMID: 31433335
  • Bravo-José P, Sáez-Lleó CI, Peris-Martí JF. Deprescribing antipsychotics in long term care patients with dementia. Farm Hosp. 2019 Jul 1;43(4):140-145. doi: 10.7399/fh.11217. PMID: 31276444
  • Miarons M, Cabib C, Barón FJ, Rofes L. Evidence and decision algorithm for the withdrawal of antipsychotic treatment in the elderly with dementia and neuropsychiatric symptoms. Eur J Clin Pharmacol. 2017 Nov;73(11):1389-1398. doi: 10.1007/s00228-017-2314-3. Epub 2017 Aug 5. PMID: 28780696




Restez en contact