Dialogue positif : éviter les formulations négatives

Bérengère et Éric Maeker, 1er Juin 2016. Mis à jour le 11 Juin 2018, le 02 Février 2019.


J’aime les gens qui choisissent avec soin
les mots à ne pas dire.
Alda Merini
Le dialogue positif est ici défini comme un dialogue par la formulation positive des idées en général. Il est connu que la négation est plus difficile à comprendre que la formulation positive et directe. L’expérience suivante alimente cette réflexion : lire : ne pensez pas à un éléphant rose fait naître l’idée d’un éléphant rose immédiatement.

L’hypnose, la programmation neurolinguistique (PNL) et la communication non-violente (CNV) ont en commun de favoriser le dialogue positif. Il est pertinent de se concentrer sur ce que nous voulons, ou souhaitons, plutôt que sur ce que nous refusons. L’utilisation de la formulation positive enrichira considérablement les échanges, tout autant qu’elle permettra de se recentrer sur l’objet de la communication avant de parler.

À chaque fois qu’une phrase à forme négative arrive à l’esprit, il est souhaitable de prendre un temps de réflexion pour rechercher une formulation compréhensible, positive et directe. Comment s’y prendre ? Tout d’abord, il est important de ralentir sa pensée, en se concentrant sur un cycle respiratoire par exemple (une inspiration et une expiration). Ce temps restera discret, car il pourrait être interprété comme de la lassitude. Pour faciliter une expression claire et positive, l’utilisation de la CNV offre un cadre idéal. Quatre éléments seront analysés : ce qui a été observé, ce qui est ressenti et le besoin associé, enfin pour terminer, la demande à exprimer. Un apprentissage est nécessaire pour obtenir une fluidité agréable dans le discours. En début d’apprentissage, il arrive que les reformulations sur le mode de la CNV donnent l’impression d’une automatisation. L’interlocuteur (celui qui reçoit le message) se plaindra d’avoir la sensation de s’entretenir avec un robot et perdra tout lien de confiance. Avec l’expérience, le dialogue retrouvera son naturel et l’intégration des mécanismes fondamentaux de ce type de formulation permettra de libérer à nouveau la créativité du locuteur (celui qui parle).

Passer d’une formulation négative à une formulation positive demande de définir le contexte et de l’exprimer. Car les phrases négatives sont remplies de messages implicites (des sous-entendus non exprimés). Par exemple, dire avec agacement « ne tourne pas en rond comme ça » signifie que l’agitation de la personne est source d’agacement à un moment ou (probablement) le besoin de repos est fort. Reformulé en positif l’injonction pourrait devenir : « cesse de tourner en rond ». Toutefois, le fatigue et le besoin de repos sont encore sous-entendus. Au terme de la reformulation, l’injonction se transforme, par le processus de la CNV, comme suit : « quand je te vois et t’entends courir sans relâche autour de moi, je me sens irrité car j’ai besoin de repos. Accepterais-tu d’aller jouer dehors que je puisse me reposer ? ». Ici, le message est clair et complet. Il est nourri d’une observation sans jugement « quand je te vois et t’entends courir sans relâche autour de moi », d’un sentiment « je me sens irrité », du lien entre le ressenti et un besoin « car j’ai besoin de repos » et se termine par une demande (non d’une exigence) « Accepterais-tu d’aller jouer dehors que je puisse me reposer ? »

En s’interrogeant sur le fond du message, l’idée à faire passer, le besoin et la demande à exprimer. Alliée à l’apprentissage de la CNV, la reformulation enrichira l’expression et facilitera la compréhension. La prise de conscience de la demande sera plus rapide et plus limpide et son intégration dans une formulation en CNV et positive aura un impact bienveillant. Au final, en CNV la reformulation pourrait être : « lorsque je te vois faire les 100 pas, je suis tracassé, car j’ai besoin de comprendre cette attitude. Accepterais-tu de me dire ce qui te motive à marcher ainsi ? » Cela pourrait amener l’idée d’une réflexion sur l’ennui exprimé par cette déambulation et le besoin d’aider autrui à s’épanouir dans la vie et à renforcer son potentiel créatif et récréatif.

À l’image de l’exemple de l’éléphant rose cité dans l’introduction, les phrases NePas peuvent être utilisées pour amener l’interlocuteur à penser le contraire de ce qui est dit sans le lui dire ! Le subconscient est opaque et très peu perméable à la formulation par la négative. Pour accéder à la pleine compréhension, la formulation par la négation impose à certaines personnes un temps de réflexion parfois élevé. Ils envisagent d’abord l’idée épurée de la négation puis y ajoutent la négation. L’éléphant rose apparaît dans l’esprit avant d’être interdit. Lorsque le rythme de l’échange est soutenu, une suggestion négative peut désamorcer une situation. Par exemple, « ne pensez pas être ouvert à mes solutions » pourrait être entendu en premier lieu comme « pensez à être ouvert à mes solutions » avant que la négation prenne le dessus. Le message sera quand même passé. La suite de la discussion permettra d’apprécier le juste impact de cette assertion.

Voici quelques exemples emprunts de bonne intention, sur votre gauche la formulation par la négative, sur votre droite la formulation par la positive.

Quelles émotions ressortent de la lecture de ces lignes ?

Ne t’inquiète pas, j’ai fait les courses.
Tout va bien, les courses sont faites.
Les courses sont faites, reste-t-il des sources d’inquiétude ?
(En CNV) J’ai fait les courses. Te sentes-tu inquiet, car tu as besoin de savoir que nous avons suffisamment à manger pour ce soir et demain matin ?
N’hésitez pas à me contacter.
Contactez-moi préférentiellement par courriel.
Sentez-vous libre de me contacter.
Je suis très réactif par courriel et facilement joignable par téléphone.
N’utilisez pas plus de trois pressions pour vous laver les mains.
Pour un lavage des mains efficace, trois pressions sur le poussoir du flacon de savon suffisent.
Pourquoi ne pas faire du dessin maintenant ?
Nous pourrions dessiner ensemble.
Aimerais-tu dessiner maintenant ?
Et si tu dessinais quelque chose qui te fait plaisir ?
N’ayez pas peur de la vie.
Sentez-vous libre d’exprimer pleinement vos craintes, doutes et appréhensions.
Vivez pleinement, sans crainte.
(En CNV) J'entends que la situation est complexe. Êtes-vous anxieux, car vous avez besoin d’anticiper l’avenir et qu'à ce jour tout semble opaque ?
Ne soyez pas en retard sinon vous ne passerez pas la porte.
Les inscriptions seront closes à 17h00 précise, sans possibilité de dérogation pour les retardataires.
Tout retard expose à l’interdiction d’accès à la salle. Les portes de la salle seront fermées à 08h30 précises.
Ne tourne pas en rond comme ça.
J’aimerai que tu te poses.
(En CNV) Te sens-tu soucieux, car tu as besoin de t’amuser sans savoir exactement ce que tu pourrais faire ?
Ne fais pas comme ça.
Je pense que tu pourrais améliorer ta technique pour… en…
Je ne consulte pas le jeudi.
Le cabinet est fermé le jeudi.
Les consultations sont ouvertes de 08h30 à 20h30 les lundis, mardis, mercredis et vendredis ainsi que de 08h30 à 13h00 les samedis.
Consultations tous les jours à l'exception du jeudi.
Ne prenez pas votre tension artérielle quand ça ne va pas.
Vous pouvez mesurer votre tension artérielle en respectant un temps repos préalable d’au moins 15 minutes assis ou coucher. Évitez de mesurer votre tension artérielle lorsque vous êtes en colère ou dans un état émotionnel débordant.
Mesurer votre tension artérielle alors que vous êtes en colère aura pour effet de vous énerver encore plus. Préférez la mesurer après un temps de repos physique et émotionnel. PS : de cette façon vous pouvez aussi exposer l’effet de l’état émotionnel sur la santé.
Ici, tu ne peux pas ne pas participer à une activité que tu n’apprécies pas !
Notre souhait est de favoriser la participation de toutes les personnes à nos activités, même si de prime abord ces activités vous semblent ennuyeuses ou éloignées de vos centres d’intérêt.
Notre souhait est de favoriser la participation aux activités. Nous nous adaptons à vos préférences. Mr/Mde X est disponible tous les lundis de 10h00 à 12h00 pour faire le point avec vous.
Vous n’étiez pas présent à cette réunion et nous n’avons pas pu finaliser ce projet. (Grrrr !)
Votre absence à cette réunion nous a pénalisés pour la finalisation de notre projet. (Ici vous en pouvez en profiter pour demander clairement la présence de la personne en CNV) J’étais contrarié. J’ai besoin que vous vous rendiez disponible pour la prochaine réunion programmée le… à…

Éliminer l’utilisation de la formulation négative du discours permet aussi d’augmenter très significativement la puissance de la formulation négative. Celle-ci étant volontairement écartée, lorsque la décision est prise de l’utiliser, avec parcimonie, l’impact sera bien plus marqué sur les interlocuteurs, car ceux-ci auront pris l’habitude d’une formulation exclusivement positive. L’exemple d’utilisation est la mise en place d’une limite ferme et non sujette à la négociation préférentiellement dans un contexte de conflit tout en proposant une alternative : « je ne vous autorise pas à … Par contre je serai favorable à … » (formulation non CNV).

Avec la maîtrise croissante de la reformulation, il sera alors possible d’entrer dans une phase d’approfondissement en sélectionnant les mots avec une clarté et une lucidité toujours plus aiguisées. Les termes à connotation négative pourront alors être identifiés et utilisés ou mis à l’écart selon l’effet escompté.

  • Marshall Rosenberg. Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la Communication NonViolente, Jouvence, 2005.
  • Milton Erickson, Ernest Rossi, Sheila Rossi. Traité pratique de l’hypnose. La suggestion indirecte en hypnose clinique, Grancher, 2006.
  • Romilla Ready, Kate Burton. La programmation neurolinguistique pour les nuls, First Editions, 2006.